Avec le contexte économique et le taux de chômage actuel, trouver un emploi s’avère de plus en plus difficile. C’est la raison pour laquelle certaines entreprises qui prônent l’aspect humain dans leurs activités proposent un accompagnement personnel des employés licenciés : l’outplacement ou le reclassement externe. Comment ça marche et qu’est-ce qu’on doit savoir sur ce concept ?

L’OUTPLACEMENT OU LE RECLASSEMENT EXTERNE

L’outplacement ou le reclassement externe peut être une close dans le contrat de travail, une initiative propre à l’entreprise ou un projet personnel de l’employé. Dans tous les cas, il s’agit d’un procédé qui consiste à chercher rapidement un nouveau travail adapté aux compétences d’un employé licencié. Même si dans la plupart des cas, l’initiative émane de l’entreprise, celle-ci n’est pas obligée d’avoir recours à l’outplacement. Le reclassement externe, ou parfois replacement externe (en anglais outplacement), est une activité apparue dans les années 1970 en France (où elle s’est surtout développée dans les années 1980 et 90) et un peu plus tôt aux États-Unis et en Grande-Bretagne. L’Etat la prend en charge en cas de liquidation judiciaire.

LES AVANTAGES D’UN “OUTPLACEMENT”

En amont, la pratique de l’outplacement s’inscrit dans le cadre de  la Responsabilité Sociale des Entreprises ou RSE. En effet, avoir recours au reclassement externe témoigne de la mise en valeur de l’aspect humain au sein d’une entreprise. En aval, une telle initiative joue de manière conséquente dans la promotion de l’image de l’entreprise.

  Le reclassement externe , ou parfois replacement externe (en anglais outplacement), est une activité apparue dans les années 1970 en France (où elle s’est surtout développée dans les années 1980 et 90) et un peu plus tôt aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

 Dans le cadre d’un départ d’un ou de plusieurs salariés d’une entreprise, celle-ci ou le salarié après négociation peuvent engager une démarche de reclassement externe. Celle-ci consiste à faire, le plus souvent avec l’aide d’un cabinet spécialisé, un bilan professionnel et personnel (bilan de compétences et définition du projet professionnel, bilan et conseil dans sa stratégie de recherche, techniques de recherche d’emploi, soutien psychologique, soutien logistique, entretiens de groupe) avec pour objectif que le salarié puisse retrouver un emploi ou bien créer une entreprise.

Si le client réclamla livraison de marchandises de remplacement, la réparation de la livraison ou toute autre exécution, il est 

lié, pendant un délai raisonnable. L’acheteur ne peut obtenir la résolution du contrat ou exiger la livraison de marchandises de remplacement s’il lui est impossible de restituer les marchandises dans l’état où il les a reçues.

 Le cabinet de reclassement externe a pour objectif de reclasser, en un minimum de temps, le maximum de salariés possible à des postes correspondant à leur personnalité, leurs motivations ou encore leurs savoir-faire professionnels.

L’outplacement, le conseil en outplacement ou, probablement un terme plus positif, le  newplacement, désignent le soutien professionnel offert (habituellement financé par l’employeur) aux collaborateurs qui quittent l’entreprise afin de se réorienter professionnellement. Ce soutien est proposé par des consultants indépendants et par des sociétés spécialisées. 

Les PME, les grandes entreprises ainsi que les associations et institutions gouvernementales utilisent ce service lorsqu’elles veulent ou doivent se séparer de leurs collaborateurs. Les deux types de programmes d’outplacement / newplacement proposés sont un programme individuel ou un programme en groupe.

En quelque phrase les bénéfices d’un Outplacement
  • Identifier ses atouts et clarifier son projet professionnel.
  • Appréhender rapidement son marché-cible.
  • Participer à des travaux de groupe.
  • Trouver un soutien moral.
  • Elargir son réseau.
  • Bénéficier d’une structure d’accueil et d’une logistique professionnelle.
  • Rendre sa communication écrite et orale petinentes et percutantes.

LES DIFFÉRENTES PHASES D’UN RECLASSEMENT EXTERNE

Il est important de noter que l’outplacement doit être réalisé par un Responsabilité Sociale des Entreprises . En premier lieu, il se charge de définir les compétences et de dresser le profil de l’employé. En plus d’un accompagnement psychologique, ce dernier bénéficie également d’un projet de carrière établi par le professionnel en fonction de sa personnalité et de ses aptitudes. Ce projet doit être conforme à la réalité du marché du travail dans la mesure où le but est de retrouver rapidement un emploi. Ensuite, vient la phase de la mise en œuvre d’une stratégie de recherche d’emploi en passant par la rédaction de CV, le prospect des entreprises, les entretiens et le travail sur l’image de soi. Le processus ne s’arrête que lorsque l’employé a signé un nouveau contrat de travail.

Technique de replacement externe

Celle-ci consiste à faire, le plus souvent avec l’aide d’un cabinet spécialisé, un bilan professionnel et personnel (bilan de compétences et définition du projet professionnel, bilan et conseil dans sa stratégie de recherche, techniques de recherche d’emploi, soutien psychologique, soutien logistique, entretiens de …

Informations sur le remplacement du produit  

(Exemple : rotule ou réfrigérateur)

– Votre disque, pièces: filtre eau,Tv samsung, réfrigérateur, rotule, filtre a eau d’origine ne vous sera PAS renvoyé.

– Les produits de remplacement sont des unités certifiées en usine.

– Les produits de remplacement bénéficient de la garantie d’origine ou d’une garantie de 90 jours.

– La livraison s’effectue durant les heures de bureau à l’adresse communiquée.

– Tous les logiciels et données stockés sur le/les disques renvoyés seront perdus.

– Les produits de remplacement sont livrés avec un formatage bas niveau.

– Toute récupération de données doit être terminée AVANT la formulation d’une demande de numéro RMA.

 Personnes concernées

Le salarié qui est en incapacité de travail et qui est jugé par le Contrôle médical de la sécurité sociale (CMSS) inapte à occuper son dernier poste de travail, sans pour autant être considéré comme invalide, peut bénéficier du reclassement professionnel externe s’il n’a pas été reclassé à l’intérieur de l’entreprise de son employeur.

Le salarié qui occupe son dernier poste depuis moins de 3 ans doit toutefois, pour bénéficier d’un reclassement professionnel externe, être en possession d’un certificat d’aptitudeà ce poste de travail établi par le médecin du travail compétent lors de l’embauche à ce dernier poste.

Peut encore bénéficier d’un reclassement professionnel externe :

  • le bénéficiaire d’une pension d’invalidité auquel celle-ci a été retirée au motif qu’il n’est plus à considérer comme invalide, mais qui est cependant incapable d’occuper son dernier poste de travail ;
  • le bénéficiaire de l’indemnité pécuniaire au titre de l’assurance maladie ou de l’assurance accident, dont le contrat de travail a été résilié après la 26e semaine d’incapacité de travail, ou dont le contrat de travail a pris fin pour une cause indépendante de sa volonté, et qui n’est pas à considérer comme invalide, mais qui présente une incapacité pour exercer son dernier poste de travail ;
  • le bénéficaire d’une rente complète qui se voit retirer celle-ci au motif qu’il n’est plus frappé d’une incapacité de travail totale mais qui est inapte à exercer son dernier poste de travail;
  • le bénéficaire d’une décision de reclassement interne lorsque son employeur refuse de procéder au reclassement interne;
  • le bénéficiaire d’une décision de reclassement interne qui perd son emploi en raison de la cessation de l’activité de son employeur ou suite à un licenciement collectif, à condition de s’adresser à la Commission mixte endéans les 20 jours à partir de la fin de son contrat de travail.