Principe et applications d’un système d’information décisionnel

Dans un monde en perpétuelle évolution, les entreprises sont sans cesse confrontées à de nouveaux défis aussi bien commerciaux qu’organisationnels. Dans ce contexte, la prise de décision nécessite de s’appuyer sur des supports informatiques basés sur l’analyse de données pour pouvoir prédire des modèles de développement en fonction de différents paramètres. C’est le rôle des systèmes d’information décisionnels. Quel est leur principe et quels sont leurs champs d’application ?

Qu’est-ce qu’un système d’information décisionnel ?

Un système d’information décisionnel (SID) est un outil de Business Intelligence (BI) visant à aider les entreprises à prendre des décisions commerciales éclairées sur la base de grandes quantités de données analysées. Un SID aide les services de gestion, d’exploitation et de planification d’une société à prendre de meilleures décisions en évaluant l’importance des incertitudes et des compromis qu’implique la prise d’une décision par rapport à une autre.

Un système d’information décisionnel exploite une combinaison de données brutes, de documents, de connaissances personnelles et/ou de modèles commerciaux pour aider les utilisateurs à prendre des décisions. Les sources de données utilisées pourraient inclure des dossiers de santé électroniques (DSE), des projections de revenus, des projections de ventes, etc.

Le concept du SID est né de recherches menées au Carnegie Institute of Technology dans les années 1950 et 1960, mais il a réellement pris racine dans les entreprises dans les années 1980 sous la forme de systèmes d’information exécutifs (EIS), de systèmes d’aide à la décision collective (GDSS) et de systèmes d’aide à la décision organisationnelle (ODSS).

Cela dit, les entreprises étant de plus en plus axées sur la prise de décision basée sur des données, la Business Intelligence a pris de plus en plus de place, et les scientifiques décisionnels sont devenus de plus en plus indispensables pour débloquer le potentiel des systèmes de science décisionnelle. Réunissant la science des données appliquées, les sciences sociales et la science de la gestion, la science de la conception se concentre sur la sélection des meilleures options pour réduire l’effort nécessaire à la prise de décision de meilleure qualité.

Systèmes d’information décisionnel vs. Business intelligence

On confond souvent les systèmes d’information décisionnels et la Business Intelligence. Les systèmes d’aide à la décision sont généralement reconnus comme un élément des systèmes d’intelligence économique, au même titre que l’exploration des données. Alors que la BI offre une vaste catégorie d’applications, de services et de technologies pour la collecte, le stockage, l’analyse et l’accès aux données pour la prise de décision, les applications du SID ont tendance à être plus axées sur le soutien de décisions spécifiques.

Par exemple, un SID d’entreprise peut aider une société à projeter ses revenus sur une période définie en analysant les données de ventes de produits passées et les variables actuelles. Les prestataires de soins de santé utilisent des systèmes d’aide à la décision clinique pour rendre leur travail plus efficace : alertes et rappels informatisés aux soignants, directives cliniques, ordonnances spécifiques à une affection, etc.

Catégories de systèmes d’information décisionnels

SID piloté par les données

Ces systèmes comprennent des systèmes de gestion de fichiers et de rapports de gestion, des systèmes d’information exécutive et des systèmes d’information géographique (SIG). Ils se concentrent principalement sur la manipulation de grandes bases de données structurées, souvent sur une série chronologique de données internes à l’entreprise et parfois sur des données externes.

SID piloté par un modèle

Ces SID comprennent des systèmes qui utilisent des modèles comptables et financiers, des modèles représentatifs et des modèles d’optimisation. Ils s’appuient généralement sur des outils statistiques et analytiques simples mais certains systèmes OLAP qui permettent une analyse complexe des données peuvent être classés comme des systèmes SID hybrides. Les systèmes d’information décisionnels basés sur des modèles utilisent des données et des paramètres fournis par les décideurs mais ils ne sont généralement pas très gourmands en données.

SID axé sur la connaissance

Ces systèmes suggèrent ou recommandent des actions aux gestionnaires. Parfois appelés systèmes de conseil, systèmes de consultation ou systèmes de suggestion, ils fournissent une expertise spécialisée dans la résolution de problèmes en fonction d’un domaine particulier. Ils sont généralement utilisés pour des tâches telles que la classification, la configuration, le diagnostic, l’interprétation, la planification et la prévision qui, autrement, dépendraient d’un expert humain. Ces systèmes sont souvent combinés avec l’exploration de données pour passer au crible les bases de données afin de produire des rapports sur le contenu des données.

SID de communication et de groupe

Le SID axé sur la communication se concentre sur la communication, la collaboration et la coordination pour aider les gens à travailler sur une tâche commune. Le SID axé sur le groupe se concentre sur le soutien de groupes de décideurs pour analyser des situations problématiques et effectuer des activités de prise de décision en groupe.

Exemples de systèmes d’information décisionnels

Planification d’itinéraire par GPS

Un système d’information décisionnel peut être utilisé pour planifier les itinéraires les plus rapides et les meilleurs entre deux points en analysant les options disponibles. Ces systèmes comprennent souvent la possibilité de surveiller le trafic en temps réel pour contourner les embouteillages.

SID clinique

Des systèmes aident les médecins à diagnostiquer leurs patients. Il existe par exemple un SID qui contribue à rendre les patients des unités de soins intensifs moins dépendants des respirateurs.

Tableaux de bord ERP

Ces systèmes aident les gestionnaires à contrôler les indicateurs de performance. Certaines sociétés de marketing et de services numériques utilisent un SID pour aider ses responsables à identifier les employés qui ont besoin d’une aide supplémentaire.