L’intelligence financière peut être définie comme l’ensemble des compétences nécessaires pour savoir comment résoudre les problèmes financiers, en plus de la capacité à augmenter les revenus et/ou à diminuer les dépenses. Si vous voulez développer ce type d’intelligence pour améliorer la gestion économique de votre PME, il y a 4 erreurs courantes dans ce type d’entreprise que vous devez éviter. Voulez-vous savoir lesquelles ?

Pas de plan ou de stratégie financière

Il y a toujours une tendance à penser que les petites entreprises n’ont pas besoin de plan financier, et que c’est quelque chose de réservé aux plus grandes entreprises. C’est une erreur fondamentale, qui peut coûter cher à n’importe quelle entreprise. Il ne suffit pas d’offrir un bon produit ou service : Une stratégie financière correcte permettra à la société d’atteindre ses objectifs, de se développer et d’être plus compétitive. Si vous êtes de ceux qui pensent que personne ne connaît votre entreprise comme vous, et que c’est pourquoi personne ne peut vous dire quoi faire avec elle, vous vous trompez. S’il est vrai que votre connaissance de tous les détails de votre société sera inégalée, lorsqu’il s’agit de finances, vous ne devez jamais penser que vous avez tout appris. Il est toujours possible de s’améliorer, de découvrir de nouvelles options ou les derniers développements dans le secteur, etc. Vous ne devez donc pas hésiter à faire appel à des conseillers experts pour les domaines où vos connaissances ne sont pas suffisamment avancées.

Ne pas calibrer correctement les risques (ou les oublier !)

Les domaines de risque sont nombreux et toujours présents : risque de variation des prix du marché, manque de liquidité, défaillances administratives, fraude interne, risque de problèmes de crédit, problèmes de réglementation ou d’autorité juridique… L’avenir est incertain, et aucune action, décision ou stratégie financière n’est sans risque. C’est pourquoi il est irréaliste de vouloir fermer les yeux et de ne pas en tenir compte. Ils doivent être identifiés, définis, calibrés et planifiés dans la mesure du possible. Ainsi, tous nos plans financiers seront toujours plus sûrs et nous serons préparés à d’éventuels imprévus.

Pas de connaissances administratives

Dans les PME, il n’est pas rare que le service administratif soit dirigé par une seule personne, avec très peu de soutien et de ressources auxiliaires, et souvent avec des connaissances administratives spécifiques insuffisantes.

Pas d’outils de technologie financière

La Fintech, qui relie les nouvelles technologies à la finance, est d’une grande aide pour le développement de l’intelligence financière et le développement financier général de l’entreprise. Il s’agit généralement de solutions très agiles, sans médiation, de sorte que l’utilisateur peut gérer directement un grand nombre d’opérations qui sont autrement compliquées et bureaucratiques. Cette simplification conduit, entre autres, à une plus grande fluidité dans la prise de décision, à plus de contrôle et à plus d’immédiateté.