De nombreuses startups préfèrent encore essayer d’accéder à des accélérateurs et des financeurs privés, mais la réalité montre cependant que le financement par la foule fonctionne et constitue la base de changements de plus en plus importants dans le financement, où les formes traditionnelles de financement, telles que la recherche de sponsors, semblent être en déclin. Toutefois, avant de planifier une campagne de crowdfunding, il convient d’analyser quelques facteurs afin de pouvoir structurer votre message de manière appropriée.

Les bases du crowdfunding : le produit

Lors de la planification d’une campagne de demande de fonds pour un produit ou un service, vous devez d’abord avoir une idée très précise de ses caractéristiques. Vous pouvez commencer par vous poser quelques questions simples : quel besoin est satisfait par le produit fini ? Quel est le public cible potentiel ? Quel est le coût minimum nécessaire pour réaliser le produit ? Répondre à ces questions vous permettra de choisir la plateforme la plus appropriée pour votre campagne. Certains sites vous permettent d’avoir accès à des fonds uniquement si vous atteignez ou dépassez l’objectif fixé dans la période établie, tandis que d’autres, vous permettent de collecter les dons recueillis, même si vous n’avez pas atteint le montant souhaité. Dans le crowdfunding, des investisseurs sont à la recherche de projet innovant. A travers les plateformes de financement participatif, des millions d’idées fourmillent en attente de finances.

Le fonctionnement des récompenses

La grande majorité des plateformes de financement par la foule sont basées sur le système de récompenses et c’est probablement l’étape qui nécessite la planification la plus minutieuse. L’idée de base est qu’une petite contribution peut correspondre à une récompense minimale ou symbolique, tandis qu’une contribution plus importante donne accès au produit fini et à une série de primes correspondant aux différentes tranches de financement possibles. La première considération, lors de l’établissement du coût et du montant de chaque récompense, doit évidemment viser à assurer la durabilité économique du projet, mais l’importance de cet élément de financement par la foule en tant qu’outil d’étude de marché ne doit pas être sous-estimée. La popularité de toute récompense à la fin d’une campagne – qu’elle soit réussie ou non – est en fait une source d’information précieuse sur le type de public qui sera intéressé par le produit.

Il est possible, en sachant comment analyser les données, d’identifier un profil assez clair de ce groupe cible, y compris la disponibilité économique, les aspirations et l’attitude envers le produit offert. Le caractère unique de la récompense consiste souvent en une expérience unique, que ceux qui financent le projet n’auraient autrement pas la possibilité de vivre. Un exemple parfait en ce sens est celui du film Veronica Mars – tiré d’une ancienne série télévisée et entièrement financée par le crowdfunding (et confirmé plus tard par un succès considérable au box-office) qui a offert aux financiers la possibilité d’apparaître en tant que figurants dans la production.

La promotion : la vidéo

Aucune campagne de crowdfunding n’a d’espoir de succès sans un pitch efficace. La vidéo est universellement reconnue comme un outil essentiel pour intéresser les clients potentiels à votre produit et est sans aucun doute l’élément dans lequel il vaut la peine d’investir au départ. Une vidéo de qualité amateur pénalisera inévitablement le produit, qui sera perçu comme approximatif et non fiable. C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel pour emballer au mieux votre message. Une fois qu’une bonne vidéo de présentation a été réalisée, la campagne de promotion des médias sociaux peut commencer (certaines campagnes de financement par la foule ont même touché la presse, mais la plupart d’entre elles sont distribuées en ligne), qui doit être orientée avec précision vers le type de cible que vous souhaitez atteindre.

La qualité est presque cinématographique, mais le style n’est pas prétentieux : la vidéo énumère simplement les caractéristiques qui rendent le produit désirable de manière simple et amusante, stimulant immédiatement le désir de soutenir le projet.Si une campagne de financement par la foule échoue, cela ne signifie pas nécessairement que le produit est voué à l’échec ou à l’absence de marché. L’important est de tirer les leçons de l’absence de succès, notamment en termes d’analyse des données. Mesurer les réactions de votre public cible et les comparer à celles de projets similaires réussis peut être une source d’information irremplaçable. Si elles sont bien utilisées, ces connaissances peuvent servir à affiner votre produit ou votre projet ou à redéfinir votre groupe cible, augmentant ainsi les chances de succès futur de votre idée originale.