La sécurité informatique d’une entreprise est vulnérable au cyber attaque. En effet, les piratages engendrent de multiples désagréments sur la vie de l’entreprise. Il est important de protéger et de préserver les informations pour éviter de se faire hacker ou pirater.  

Les risques de piratage informatique dans votre entreprise

Le vol de mot de passe permet facilement aux  cybercriminels de pirater vos données et vos fichiers. Les acteurs de la menace qui accèdent à un fichier de mots de passe hachés peuvent utiliser les “tables arc-en-ciel” pour inverser les fonctions de hachage. Ce type d’activité nécessite une puissance de calcul important, ils peuvent utiliser un matériel de craquage de mots de passe spécialement conçu. Ils peuvent aussi engager un botnet ou louer de l’espace auprès de fournisseurs de cloud computing. Il est déconcertant de savoir que la routine de traitement et de craquage de votre mot de passe est souvent effectué sur la machine du malfaiteur. L’attaquant n’a pas besoin d’interagir avec l’infrastructure de la société cible en cours de route. Des milliers de mots de passe peuvent être craqués en quelques heures si l’ordinateur de l’escroc ait une puissance de traitement suffisante.

Attaques à grande échelle à l’aide de botnets

Les cybercriminels peuvent utiliser des botnets pour compromettre les grands services en ligne. Cette technique leur permet d’essayer de nombreuses combinaisons différentes de noms d’utilisateur et de mot de passe commun. Ces listes peuvent être achetées sur la toile noire à un prix modique. Elles proviennent généralement de violations de bases de données, comme le fameux piratage de messagerie Yahoo qui a compromis des milliards de comptes. En utilisant un botnet, les escrocs font croire que les tentatives de connexion proviennent de différentes sources. Une bonne réponse à ce vecteur d’attaque est l’authentification à deux facteurs. Il s’agit de recevoir un code secret que vous devez entrer chaque fois que vous essayez de vous connecter. Des technologies sophistiquées telles que la reconnaissance faciale et la biométrie comportementale sont également chargées de s’attaquer à ce problème. L’utilisation de services d’authentification tiers comme Google ou Facebook est une autre bonne pratique qui permet de réduire le nombre de mots à retenir.

Conseils pour éviter le piratage de votre mot de passe

Il est recommandé d’utiliser les mots de passe les plus longs possibles que permettent les services en ligne. Il faut recourir à une solution de gestion des mots de passe réputée pour les stocker. De plus, vous devez protéger la chambre forte avec une phrase de passe principale d’environ 30 caractères. Assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une citation d’un roman ou de quoi que ce soit que l’on puisse trouver sur Internet. Il faut éviter de mettre votre mot de passe partout et pensez à le changer régulièrement. Par ailleurs, ne risquez pas vos informations en installant des logiciels non vérifiés.