Comment fonctionne le statut de portage salarial ?

Le portage salarial est une forme d’emploi initialisée et légalisée depuis quelques années. Selon un article du Code du travail, c’est une relation contractuelle qui unit la société de portage, les entreprises clientes et la personne portée. Ledit dispositif original permet également au consultant de conserver son indépendance tout en gardant les avantages qui sont liés au statut de salarié. Si vous voulez en savoir plus sur le portage salarial, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin. 

Quel est le principe de portage salarial ?

Le principe de portage salarial est généralement simple. Le salarié porté conserve son indépendance dans l’exécution de son travail. Il reste, comme tout consultant, autonome dans le choix des missions qu’il veut accepter, en fonction de ses envies et des opportunités qu’il trouve. En contrepartie de son travail, il ne perçoit pas d’honoraires du client, mais le salaire versé par la société de portage à laquelle le client s’est adressé. De plus, ledit salaire est calculé au prorata du chiffre d’affaires qu’il réalise. La société de portage rembourse également ses frais professionnels. Il conserve, tout en étant salarié, les avantages auxquels a droit le salarié de l’entreprise traditionnelle. Il bénéficie ainsi d’une retraite, d’une couverture sociale. De même, il peut, entre deux missions, percevoir des indemnités de chômage.

Quelle est la fonction d’une société de portage ?

Lorsque le consultant a trouvé la mission, la société de portage salarial établit le contrat de service avec une entreprise cliente. Ce contrat détermine les modalités de la mission que le consultant devra réaliser pour l’entreprise cliente. Elle signe également le contrat de travail avec le consultant porté. Ce contrat permet généralement au consultant de prétendre aux avantages du statut de salarié. La société de portage s’occupe de toutes les parties administratives à la place du consultant. Ce dernier se charge, comme tout salarié, des missions. Les questions juridiques, comptables et administratives sont également prises en charge par une société de portage salarial. Cette dernière est chargée de facturer les différentes interventions réalisées par un consultant, d’encaisser les honoraires versés par les clients et de déclarer les différentes charges sociales.

Le portage salarial : des changements pour le consultant !

Le statut du consultant n’est pas vraiment différent de celui d’un consultant indépendant, car il reste maître de l’exécution des missions. Cependant, même s’il a le statut de salarié, il est toujours libre de mettre en place les actions commerciales qui lui semblent plus pertinentes dans la réalisation de l’objectif qu’il s’est fixé. Cela ne signifie pas qu’il ne peut pas trouver de l’aide auprès de la société de portage salarial lorsqu’il l’estime nécessaire. En effet, l’équipe de la société de portage peut l’aider dans sa prospection de clients et dans l’établissement de la stratégie de communication. Aussi, la société de portage salarial peut l’aider à améliorer ses capacités techniques, à perfectionner le discours commercial et à affiner ses offres. Libéré des tâches administratives inhérentes à l’activité de freelance, le salarié porté peut se consacrer entièrement à son cœur de métier et également trouver un équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle. Il peut, selon ses envies, accepter plusieurs missions ou se ménager du temps pour sa famille et pour lui-même. Que ce soit dans le règlement d’un litige avec le client ou dans la rédaction d’un contrat, le consultant bénéficie, grâce au portage salarial, d’une assistance juridique. Il dispose également de l’assurance responsabilité civile professionnelle. Cette assurance le couvre pour les dommages matériels ou corporels qu’il peut causer lors de l’exécution d’une mission pour un client. En contrepartie des services qu’elle offre à un consultant, la société de portage salarial déduit des frais de gestion du chiffre d’affaires cumulé qu’il a réalisé