Trouver un espace de coworking à Clermont-Ferrand

C’est une des solutions de travail en vogue ces dernières années, qui séduit de plus en plus de freelances et de chefs d’entreprises. Le Coworking, appelé aussi Cotravail, possède des atouts indéniables tant au niveau budgétaire que sur l’aspect social. Il consiste à partager avec d’autres travailleurs un espace ouvert, présentant différentes zones aménagées (bureaux privés, salle de réunion collective, coin détente) qui favorisent les échanges et la créativité, dans un cadre agréable. La réduction du coût d’hébergement joue sur leur popularité, de même que la mise à disposition de matériel engendrant des frais et un entretien réguliers (imprimante, connexion haut débit, rétroprojecteur, etc).

Trouver un espace de coworking à Clermont-Ferrand

Riche des ses universités et de son important pôle de recherche, Clermont-Ferrand constitue un pilier de l’innovation en France. Elle attire ainsi de nombreux entrepreneurs en quête d’un environnement favorisant le développement et la mise en place d’un réseau professionnel de qualité. Louer un bureau dans une métropole en plein essor n’est pas toujours évident, notamment pour les PME ou les petites entreprises au budget restreint. L’acquisition de matériel, son entretien, le loyer du local et les factures qui s’y rapportent peuvent mettre en difficulté les plans financiers trop serrés, notamment lorsque les surfaces ne sont utilisées qu’occasionnellement pour des réunions ou des réflexions sur des projets futurs. Pour contre-carrer ces difficultés, des espaces de cotravail essaiment peu à peu dans les grandes villes. Leur but ? Offrir aux professionnels une vraie réponse à leur besoin en matière de surface et d’aménagement, par laquelle ils puissent s’épanouir et profiter d’interactions bénéfiques. Pratiquer le coworking à Clermont-Ferrand ouvre les portes d’un réseau de personnes aux compétences variées et spécifiques sur lesquelles s’appuyer : graphiste pour la création d’un logo, community manager pour s’occuper des réseaux sociaux, web manager pour l’entretien du site web, mais aussi spécialiste du B2B, organisateur de salon et événements, etc.

Les bienfaits du Coworking pour les travailleurs freelances

En tant que travailleur indépendant, il est intéressant de louer un bureau à Clermont-Ferrand pour profiter de conditions de travail agréables, avec des espaces aérés et lumineux entretenus quotidiennement par une équipe de ménage. À l’inverse du travail à son propre domicile, le recours à un bureau partagé permet une concentration accrue en éloignant les distractions du quotidien et en posant un cadre précis qui enjoint à la discipline. C’est également le lieu idéal pour faire des rencontres professionnelles et élargir son réseau tout en développant sa sociabilisation, parfois mise à mal par le télétravail. L’impact sur le portefeuille client s’en ressent, car des connexions se créent au fur et à mesure des rencontres. La tarification horaire, journalière ou mensuelle permet d’ajuster les besoins au réel, en fonction des disponibilités. Certains locaux proposent des réservations via leur site, sur lequel vous visualisez directement les créneaux disponibles. Vous obtenez la garantie de bénéficier de votre propre espace, avec un accès sécurisé par badge ou par code pour éviter toute intrusion mal-opportune. Les bureaux de cotravail engendrent une grande flexibilité dans l’organisation, qui s’accommode bien du rythme des auto-entrepreneurs et leur permet de sortir de l’isolement inhérent au travail en indépendant.

Le Cotravail en entreprise, idéal pour dynamiser les échanges

Pourquoi louer un bureau partagé si votre entreprise possède déjà des locaux pour son siège ? Quelle que soit la taille de votre structure, un espace de coworking ne remplace pas vos équipements actuels, mais vient les compléter en mettant à votre disposition des surfaces modulaires individuelles ou collectives, au service de l’économie collaborative. C’est un lieu approprié pour :

  • La préparation d’un meeting
  • Le développement du réseau par la coopération avec d’autres professionnels
  • La recherche d’innovation dans de nouveaux produits
  • Un brainstorming hebdomadaire
  • Une présentation client avec support audiovisuel
  • La mise à disposition pour les employés d’un espace de télétravail
  • Le lancement d’une auto-entreprise ou d’une nouvelle branche d’activité

Le recours à un environnement différent confronte les salariés à de nouvelles perspectives, et encourage l’apparition de nouvelles idées. Vous pourrez par exemple y organiser un séminaire en profitant de nombreux services tels qu’une connexion internet par fibre optique, des paperboards, des rafraîchissements, un équipement technologique de pointe pour diffuser vos PowerPoint et vidéos, ou encore l’accueil des participants. C’est également une solution pertinente et écologique pour éviter des déplacements en périphérie de la ville, et concentrer l’essentiel du personnel au plus près de son domicile.

Un espace de Coworking pour créer des liens

En plus de proposer des zones aménagées pour le télétravail, les espaces de Coworking intègrent souvent d’autres prestations sous la forme d’ateliers périodiques. Ceux-ci sont en faveur d’une émulation collective sur un thème donné, et favorisent l’échange de compétences. Les petits-déjeuners collaboratifs ou les after-works mêlent ainsi détente, rencontres, mutualisation des outils et des idées. L’idée de travail communautaire prévaut sur le schéma pyramidal de l’entreprise. Il s’agit de valoriser l’échange des ressources dans un tiers lieu, dans une optique de donnant-donnant. Chacun offre et reçoit des compétences qui permettent une avancée collective. Pour autant, il n’est pas nécessaire de travailler en bureau ouvert tout le temps. Les zones privatisées servent l’isolement requis dans certaines situations, sous la forme d’aires fermées pour organiser des réunions, ou de cloisons indépendantes qui forment des espaces plus calmes. Sachez qu’il existe également, indépendamment ou non de ces structures, d’autres types d’espaces dédiés au travail en synergie et au développement du peer-to-peer. La couveuse s’adresse aux entreprises en cours de création avec un accompagnement en gestion et une validation du projet à long-terme. À sa suite, la pépinière met l’accent sur le développement des entreprises déjà actives avec des outils variés. Les incubateurs boostent l’apparition des start-ups par l’extension du profil technologique, avec un tutorat jusqu’à l’aboutissement du projet, tandis que les accélérateurs approfondissent le rapport aux investisseurs afin de tirer un profit maximum de la jeune entreprise.