Start up et investissement ISF

Dans le billet Start ups à saisir on évoqué les start ups à financer et présentées dans le magazine Challenges.

On en connaissait certaines d’où quelques doutes quant à la rentabilité de tels investissements mais Tubbydev est beaucoup plus explicite. Comme nous connaissons Tubbydev, nous savons la véracité de ce qu’il avance.

Voici un extrait de son article. DECAPANT, mais très explicite.


« Les déclarations d’impôts ont été envoyés, les gens réfléchissent aux manières de réduire leurs impôts et voilà donc que les start-ups se réveillent .

La presse entière fleurit d’articles élogieux sur des start-ups dans tous les domaines et de tous niveaux.  (voir le dernier numéro entre potes HEC de Challenges avec les « start-ups » à financer, un vrai publi-reportage pour les fonds de Simoncini, Niel and co qui vous invitent à mettre vos sous sans trop risquer les leurs ;-) ) dans une centaine d’entreprises dont 80 sont des trucs absolument sans intérêt notamment car leurs créateurs ont pour but principal de s’enrichir avant même de travailler ou de connaître ou d’être passionnés par leur sujet -mais sans assez de c.. pour faire du trafic de drogue ou d’argent à la bourse ;-) ))

On trouve moins de sociétés qui ont de vraies idées ou de nouvelles techno que de machins « sous-ebay » , « sous facebook », « sous twitter »,  « sous-youtube », « sous réseau social », « sous google doc », « sous CMS’ ou copie d’un site américain qui « cartonne » selon l’expression des gourous auto-proclamés.

Finie la recherche de clients (qui souvent n’a jamais commencé), finie la chasse aux coûts et vive la chasse aux contribuables voulant réduire leurs impôts. »

Merci à Tubbydev, que nous apprécions, pour cet éclairage didactique et concis.

Articles similaires