Quelles sont les obligations des conseillers en investissements financiers ?

Les particuliers qui veulent investir dans certains placement et qui ont besoin de choisir des supports d’investissement doivent faire appel à un conseiller en investissement financier. Mais ils doivent avant tout savoir exactement ce qu’est ce professionnel, quels sont ses obligations, et quels sont les avantages et les raisons de faire appel à un CIF, avant de décider de l’engager.

Qu’est-ce qu’un conseiller en investissement financier?

Selon Julien Vautel, un conseiller en investissement financier est une personne spécialisée dans la gestion de patrimoine. Il accompagne les particuliers qui veulent prendre une décision concernant l’optimisation de patrimoine et l’épargne financière. Ses attributions consistent à trouver le meilleur placement, qui répond au mieux aux besoins et aux attentes d’un client. l’opération s’effectue en fonction de certains critères comme le budget, les objectifs, le niveau des risques que le client est prêt à prendre. Il propose des conseils sur un investissement important sur les parts en commun de placement, sur les obligations, sur les actions de SICAV, sur les produits financiers d’actions. Il donne également des conseils sur les services d’investissement, comme le moyen de faire appel à une entreprise de gestion de portefeuille, l’exécution d’ordre à un compte tiers, la transmission, la réception. Il donne également des avis sur la réalisation d’opérations d’œuvres d’art, de viager, entre autres.

Ce professionnel fournit des conseils personnalisés, après un rendez-vous sur lequel il prend le temps d’évaluer des informations pour bien connaître le client. Son objectif principal consiste à gagner de l’argent et du temps. Son indépendance vis-à-vis des établissements financiers constitue Lle principal atout dont il dispose. Ses conseils ont le but d’aller réellement dans le sens de ses clients. Il est aussi utile pour vous conseiller sur d’autres domaines comme la retraite, l’investissement immobilier, les assurances et les impôts.

Les obligations des conseillers en investissements financiers

Les conseillers en investissement financiers ont l’obligation de vous servir au mieux et selon vos intérêts dans une transparence totale. Ils doivent vous informer de son numéro d’immatriculation du registre de l’Organisme de Référencement des Intermédiaires en Assurance (ORIAS) et sur son statut de CIF. Ces données vous indiquent s’ils sont démarcheurs ou s’ils ont un lien avec des établissements financiers. Ils doivent vous demander des informations sur votre situation familiale, fiscale et financière, sur votre objectif d’investissement qu’il soit à long, moyen ou court terme, et le niveau de risque que vous pouvez prendre. Ils doivent aussi vous remettre une lettre de mission qui vous indique sa rémunération et sa prestation, rédigée en deux exemplaires. Enfin, ils doivent vous transmettre un rapport écrit qui vous indique ses conseils pour chaque différente proposition, ainsi que les risques et les avantages. Après ces différentes étapes, vous pouvez lancer l’investissement.

Les avantages des conseillers en investissements financiers

Les conseillers en investissements financiers ne sont pas liés à des établissements financiers et des sociétés d’assurances. Ils donnent des conseils impartiaux et objectifs, en vous indiquant des préconisations dans votre intérêt, et non pas celui d’une quelconque société. Ils font en sorte de bâtir des stratégies pour les clients selon leurs demandes spécifiques, au cas par cas. Les services des CIF sont contrôlés par l’AMF (Autorité des marchés financiers) et les organismes professionnels auxquels ils sont affiliés. Ces organismes ou associations professionnelles actualisent le savoir et l’intelligence des conseillers en investissements financiers à travers l’organisation de formation. Ils procèdent à des contrôles pour savoir s’ils respectent bien toutes les règles de bonne conduite, et vérifient s’ils sont conformes aux conditions pour accéder au métier, en leur attribuant un numéro d’enregistrement. Ils sanctionnent le CIF si celui-ci ne respecte pas les règles.

L’Autorité des marchés financiers intervient sur l’approbation des codes de bonne conduite qui sont perfectionnés par les associations, et sur la délivrance de l’agrément de celles-ci. Elle joue également un rôle dans la sanction et les contrôles éventuels de ces professionnels,  en cas flagrant de non-respect d’une ou de plusieurs obligations.

Les raisons de faire appel à un conseiller en investissement financier

Faire appel au CIF vous permet de profiter d’avantages non négligeables. En optant pour les services d’un conseiller qui est totalement indépendant, vous avez l’avantage de bénéficier de conseils sur des produits réellement adaptés à vos possibilités et à vos besoins. Ces conseils s’étalent sur une multitude de possibilités, car son rôle consiste à vous conseiller sur tous les moyens susceptibles de satisfaire à tous vos besoins. Ce professionnel est expert dans de nombreux domaines. Il dispose d’instruments financiers et d’actions qui pourront vous intéresser. Vous devez lui demander son certificat d’expertise pour en être sûr.

Avec un CIF, vous bénéficiez d’un suivi personnalisé selon l’évolution de votre situation financière, et les changements de vos situations personnelles et professionnelles. Il suit régulièrement vos investissements en fonction de vos objectifs et son évolution. Découvrez plus d’informations avec julien vautel.