Mon chef est une femme !

La place des femmes dans l’économie est en progression constante. On compte environ 68% de femmes actives en France en 2017. Pourtant, seulement 30% des entrepreneurs sont des femmes en France. Bien évidemment, certaines d’entre elles réussissent et témoignent pour donner une envie d’entreprendre, une dynamique gagnante mais surtout donner confiance aux femmes.

Avoir une femme comme patron peut avoir un réel intérêt pour les salariés. De grandes entreprises menées par des femmes ont instauré des règles tout à fait novatrices : aucune réunion programmée après 17 heures permettant aux mamans de concilier leur vie de famille tout en étant épanouie au travail, les micro-crèches d’entreprise et la possibilité d’aller voir son enfant pendant les pauses…Ce ne sont pas forcément des décisions très coûteuses mais simplement à l’écoute des salarié(e)s. 

Quelles sont les raisons du retard du nombre de femmes en tant que chef d’entreprise ?

Aucune étude ne permet de savoir pourquoi les femmes ne sont pas plus nombreuses à endosser la qualité de chef d’entreprise. Elles ont pourtant une formation souvent supérieure aux hommes et dans des domaines aussi variés que ceux des hommes. Elles ne désertent pas les grandes écoles ni les filières scientifiques. Elles sont souvent consciencieuses mais elles manquent de confiance en elles. La crainte de l’échec chez les femmes est très prenante.

Outre ces raisons sociologiques, il existe des raisons plus matérielles et plus basiques. La femme doit souvent sacrifier sa vie professionnelle ou tout au moins la mettre entre parenthèses pendant plusieurs années pour se concentrer sur sa vie personnelle : congés maternité suivis de la nécessité d’entretenir et éduquer les enfants. Concilier la vie personnelle et la vie professionnelle est un vrai pari pour une femme. Et ce pari est double lorsqu’on est une chef d’entreprise.

Les solutions pour que les femmes puissent franchir le pas de l’entrepreneuriat 

Pourtant, il existe des solutions. Soit on peut partager avec son mari l’éducation des enfants et l’entretien de la maison soit on fait appel à de l’aide extérieure comme par exemple l’aide à domicile. Cette dernière solution ne doit pas être négligée car non seulement elle est économiquement intéressante grâce aux réductions d’impôts mais en plus elle permet de se dégager énormément de temps. L’aide à domicile peut concerner beaucoup d’activités : entretien du jardin, garde d’enfants mais aussi soutien scolaire, petit bricolage et bien sûr l’entretien du ménage. Lors d’une interview une chef d’entreprise, créatrice d’une société innovante, indiquait que le service de sa femme de ménage à Caen lui faisait gagner à peu près 20% de son temps à la maison ce qui lui permettait de se consacrer pleinement à ses enfants une fois rentrée à son domicile. 

Même si le pari n’est pas forcément aisé pour les femmes, il existe des solutions permettant de concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Articles similaires