Les femmes au service des business Angels

De nombreuses entreprises prospères en France et en Europe grâce au soutien pratique et financier de femmes business angels. Ces femmes business angels constituent l’une des plus importantes sources d’aide pour les nouvelles entreprises.

Business angel, une affaire de passion et de rencontre !

L’objectif premier des femmes business angels est d’aider les entrepreneurs lors du lancement de leur activité. Ainsi, pour les femmes eux-mêmes, ce type d’investissement est à la fois passionnant, agréable et collaboratif, offrant aux gens la chance d’utiliser leur capacité financière et leurs compétences en affaires pour soutenir des entrepreneurs à fort potentiel de croissance.

Les anges femelles sont peu nombreuses mais souvent expérimentées et visibles

En France, seulement 7% des investisseurs providentiels sur 5 000 sont des femmes (source site latribune.fr), ce qui est très peu. C’est la raison pour laquelle, que Catherine Abonnenc, secrétaire générale du réseau Femmes Business Angels (FBA), a mis en place un réseau de femmes business angels pour soutenir l’entreprenariat en France.
Pour renforcer cette initiative, plusieurs femmes ont décidé de devenir des investisseuses actives en France, notamment Chantal Baudron, Angélique Gérard (4ème du classement des femmes business angels par lesEchos). Angélique Gérard, directrice de la relation client chez Iliad a investi dans une dizaine de start-ups l’année dernière pour un montant de 150 000 euros.

Augmenter la proportion de femmes business angels

Les réseaux des femmes business angels ont pour mission d’augmenter la proportion d’investissement féminin en France dans les prochaines années. L’augmentation du nombre de femmes business angels ne profitera pas seulement aux femmes entrepreneurs, mais elle rapportera également des dividendes aux femmes fortunées qui manquent actuellement l’occasion de soutenir les jeunes entreprises à fort potentiel.
Ainsi, il est clair que tout cela doit changer, surtout si l’on considère les récentes conclusions de Barclays Bank et du Réseau des entrepreneurs, qui ont montré que les « entreprises dirigées par des femmes génèrent 20% de revenus en plus avec 50% d’argent en moins par rapport aux entreprises dirigées par des hommes. La même recherche a révélé que 34 % des entrepreneurs de sexe masculin ont vu leur entreprise disparaître, comparativement à 23 % des femmes fondatrices ».
Il reste beaucoup à faire, l’essentiel est d’offrir aux jeunes femmes des modèles d’affaires à succès

Articles similaires