Le travail en intérim : droit et avantages

L’intérim est une bonne opportunité de diversifier ses compétences et de se faire de l’argent en peu de temps. Bien évidemment, le travail en intérim sera sujet à des avantages spécifiques et des contraintes légales, qu’il faudra bien prendre en compte avant de choisir cette voie.

Les généralités sur l’intérim

intérimLe travail intérimaire parle de recrutement des salariés par des entreprises spécialisées ou agences intérimaires au profit d’entreprises clientes afin de répondre à leurs besoins ponctuels de main d’œuvre. L’agence intérimaire peut proposer aux candidats des postes en CDD ou en CDI, des missions d’intérims et peut également subvenir à une indemnisation du chômage.

Pour chaque mission confiée, un contrat de travail temporaire sera signé. Celui-ci sera divisé en deux parties à savoir un contrat de mis en disposition conclu entre l’agence et son entreprise cliente et un second contrat de mission entre l’intérimaire et l’agence de travail temporaire. Dans la plupart des cas, l’agence intérimaire emploie le salarié et doit le rémunérer en conséquence. Un contrat de travail temporaire peut être renouvelé une fois, mais la durée totale de la mission ne peut pas excéder 18 mois.

Intérim : droit et avantages

Étant un travail légal, l’intérim est régi par le droit du travail ou plus précisément par la convention collective de travail temporaire qui fera bénéficier des droits des intérimaires. L’intérimaire sera affilié à la sécurité sociale et à une retraite complémentaire. Il bénéficiera, entre autres, d’une formation en intérim mise en place par l’agence et pourra jouir de la mutuelle d’intérim.

Concernant les avantages, avant tout, ce sont les agences qui se chargent de trouver un emploi coïncidant avec le profil de la personne concernée. Elles représentent alors un véritable tremplin pour cette dernière, car elle permettra de découvrir de nouveaux horizons et d’acquérir de nouvelles expériences pouvant déboucher sur un CDI. Enfin, tout salarié pourra toucher une prime de fin de contrat égale à 10% de la rémunération brute grâce à ce travail temporaire.

Articles similaires