Très bonne étude de Michel de Guilhermier sur le e-commerce et la part des pure players, c’est à dire ceux qui sont full internet.

Cet article démontre au final qu’il y a peu de place, hors secteurs de niches, pour les pure players.

Morceaux choisis :

« Aux Etats-Unis, sur les 100 1ers CA réalisés en eCommerce, on n’a aujourd’hui que 17 Pure Players, le reste étant le fait de retailers ou VPCistes.

Et si on considère le CA réalisé par les 100 1ers acteurs de ce canal :

  • Retailers et VPcistes en réalisent 66%
  • Amazon en réalise environ 27%
  • Les autres pure players 7%

Et si on enlève ces 2 acteurs particuliers que sont NetFlix et VistaPrint, les Pure Players ne représentent plus que 4%

La réalité US est simple, les Pure Players – à l’exception très notable d’Amazon – sont devenus marginaux dans le CA total du canal eCommerce. »

« En France, la réalité n’est pas différente : on retrouvera ainsi dans le top 10 des CA eCommerce le géant Amazon d’une part et, d’autre part, les gros retailers et VPCistes – Fnac, Darty, La Redoute, les 3 suisses – mais aussi CDiscount et Pixmania qui ne sont plus des purs Pure Players mais sont affiliés à des groupes retail important, Casino pour l’un et l’anglais Dixon Retail pour l’autre.

Et si on compte les « drive », qui génèrent bien des Chiffre d’Affaires venus par le canal eCommerce, la domination des retailers est encore plus flagrante. L’ensemble Auchan Drive + Chronodrive devant déja par exemple faire plus de 1Mds€ de CA, et Leclerc Drive cartonne actuellement.

RueDuCommerce, réalisant autour de 300M€ de CA, pourrait être considéré comme le 1er pur Pure Player français, quoi que c’est discutable puisqu’il a été récemment racheté par le promoteur immobilier Altarea-Cogedim. Je suis assez sceptique sur les synergies potentielles et la création de valeur, mais ceci est un autre sujet (voir ma chronique dans le JDN ici)

Si on l’exclut, les 1ers purs Pure Players sans conteste seraient alors ceux opérant dans la chaussure en ligne, Sarenza, Spartoo et Zalando, dont les CA France vont être entre 100 et 200M€ sur 2012.

Il y a un an, le PDG d’Ebay déclarait que c’était la « mort de l’eCommerce », assertion bien vite repris par la FEVAD qui précisait que l’ère était maintenant au « multi-canal », au « cross-canal » et qu’il y avait une « convergence »…

Allez, stop the bullshit…Ce n’est pas parce que certains ne la réalisent et ne la comprennent qu’aujourd’hui seulement qu’elle arrive, la convergence a toujours été là ! »

Articles similaires