L’aventure BandZila et ses BandZ

Je vous avez promis de vous tenir informé de l’aventure de BandZila. La marque française de BandZ.

Alors voici un court billet.

Nous sommes contents d’avoir réussi à faire exister BandZila et son produit phare les BandZ, mais cela est difficile, très difficile.

Comme vous aviez pu le lire auparavant, j’étais très optimiste et je disais qu’il ne fallait pas hésiter à se lancer, mais aujourd’hui je suis un peu plus nuancé.

BandZila est une vraie entreprise où l’on doit tout gérer :

– les fournisseurs,

– la logistique,

– les clients,

– le personnel français,

– la presse et les médias.

On essaie de faire tout cela avec une certaine éthique à laquelle je suis profondément attaché. Mon principe est que ce n’est pas en appuyant sur la tête de son voisin que l’on s’élève.

Mais force est de constater que cela n’est pas partagé par tous le monde et que l’envers du décor est bien moins brillant que la vitrine.

Je ne peux vous énumérer l’ensemble des attaques et ds dénigrements auxquels nous faisons face tellement vous auriez dû mal à le croire. La réalité dépasse de loin la fiction.

Sans parler des difficultés liées au marché français, réseaux, marges,…

BandZila n’a pas que des BandZ, nous avons aussi un autre produit, que j’estime plein de potentiels, et que nous planifions pour l’été prochain. Mais avec l’expérience des BandZ, il est clair que ce produit ne sera pas lancé en France. Comble de l’ironie, BandZila, la marque française, si peu soutenue dans son propre pays, va se délocaliser dans un autre pays (enfin 2 autres) qui vont vraiment nous ‘accueillir’.

Dans d’autres billets, je vous tiendrai informé.

En attendant, fidèle à notre devise : Ne laissez personne détruire vos rêves.

Articles similaires