Immobilier : les prix et la fin des aides en 2011

Créer Entreprendre revient sur le business de l’immobilier suite à la diminution programmée des aides à l’accession en 2011.

C’est l’article paru dans le figaro dans lequel Benoist Apparu, le secrétaire d’Etat au Logement, signale qu’il fallait agir pour re-solvabiliser les classes moyennes qui malgré des taux d’emprunt historiquement bas ne parviennent plus à acheter des biens dont les prix ont atteint des sommets.

Et que propose-t-il ? Diminuer les aides à l’accession!!!!

Aujourd’hui, sept milliards d’euros sont dépensés pour financer douze dispositifs d’aides à l’accession (pas mal).

On pourra remarquer la subtilité du langage : on parle des aides à l’accession et non pas des dispositifs de robien, scellier, ou autres qui eux, profitent en général à des ménages déjà propriétaires. Cherchez l’anomalie!!

Mais il y a encore plus étrange c’est que dans l’article Mr Apparu signale que le taux de propriétaires français est de 57%.

On peut penser que si l’on a dépensé en moyenne 7 milliards par an, le taux de propriétaires a augmenté. Et là, gros blanc.

Il est très difficile de trouver un historique sur le taux de propriétaires.

Créer Entreprendre à recouper quelques chiffres pour avoir une tendance, en voici le résultat :

– En 1987, 54.1% des ménages étaient propriétaires (source insee)

– En 2007, 57.5% des ménages étaient propriétaires (source insee)

– En 2009, 57% des ménages étaient propriétaires (source Benoit Apparu dans le figaro du 31/05/10)

Donc, si on résume, on a dépensé 7 milliards par an pour un taux de propriétaires qui a reculé. On peut s’interroger sur le bien fondé d’une telle politique ?

Articles similaires