Immobilier : la vérité nue

L’immobilier ou la plus grande bulle de cette dernière décennie ?

Beaucoup se posaient la question suite à l’augmentation faramineuse des prix un peu partout dans le monde (comme si la population avait doublé en l’espace de 7 ans  de 2001 à 2008) mais cette semaine a apporté son lot d’informations torrides.

D’abord la semaine dernière, un quotidien économique a jeté un petit pavé. Mais doucement, il faut quand même faire attention aux vagues. La Tribune a recensé les différentes sources de statistiques sur l’immobilier (Notaires, agences century 21, FNAIM, Se Loger) et il en ressort deux conclusions :

1- Il apparaît que les données se croisent assez peu, avec de fortes disparités sur les prévisions.

2- Tous les fournisseurs « officiels » des statistiques sont parties prenantes dans le business. Se pose alors légitimement la question du conflit d’intérêt, on ne peut être juge et parties à la fois.

Cette semaine c’est Goldman Sachs, la plus grande banque américaine (l’état dans l’état) qui, suite à des e-mails internes interceptés, est reconnue d’avoir pariée contre l’immobilier dès octobre 2007. Ils savaient depuis le printemps 2007 que tout cela tourné au vinaigre. Cela ne les a pas empêché de continuer d’être des promoteurs actifs au niveau de l’immobilier jusqu’en décembre 2008. Ils revendaient des produits empoisonnés.  Un peu comme la sorcière avec sa belle pomme qu’elle offre à Blanche Neige.

Ce dimanche, c’est en France que cela se passe avec le licenciement des co-fondateurs de Laforêt Immobilier. Les deux cofondateurs qui exerçaient respectivement les fonctions de Directeur Développement pour l’un et Directeur Animation du réseau pour l’autre, ainsi que le Directeur Commercial et le Directeur Développement et Formation ont été licenciés. D’après le Groupe,  « la crise de l’immobilier a révélé des dysfonctionnements dans la gestion du réseau Laforêt qui allaient à l’encontre des intérêts des franchisés et du franchiseur du réseau ». Tiens, c’est la première fois qu’ils parlent de CRISE.

On pensait que c’était un atterrissage en douceur, une pause avant une nouvelle hausse dans un marché dynamique :-)

Pas mal d’actualités, çà n’arrête pas. Au final, il se pourrait qu’à la fin du film, qui doit se situer vers début 2010, on dise nous aussi : On nous aurait menti!!!!

Pour plus d’actualité sur l’immobilier, n’hésitez pas à visiter le site www.my-blog.fr.

Articles similaires