Femmes entrepreneurs : portrait de Sophie de Menthon

Née en 1948 à Paris, Sophie Turpin devient Sophie de Menthon après son mariage. Cette entrepreneure française a fondé en 1976 Multilignes Conseil, société de télémarketing et dirige Entreprises de taille humaine, indépendances et de croissance, plus connue sous l’acronyme d’ETHIC. Il s’agit d’une organisation patronale particulièrement dynamique. Portrait d’une femme d’affaires qui détonne dans un milieu encore largement dominé par les hommes et qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Une passion précoce pour l’entreprenariat

Fille d’un père diplomate à l’ONU extrêmement sévère, et d’une mère au foyer diplômée de sciences po Sophie de Menthon ne souhaitait pas connaître le destin de sa maman. Manifestant un goût précoce pour l’anticonformisme et la liberté, elle tombe enceinte à 19 ans avant de se marier. Fascinée par la puissance économique des États-Unis, elle passe sa licence d’anglais et s’engage dans l’entreprenariat. En avance sur son temps elle fonde en 1976, à 22 ans à peine, Multilignes Conseil, société de télémarketing, devenue Téléperformance en 1993. Elle avait déjà saisi que le téléphone deviendrait un outil de marketing. . En 2004 elle a créé la Société de management des entreprises, cabinet de conseil et de média training. Préoccupée de l’avenir de la jeunesse elle possède chez Gallimard la collection Le Monde d’aujourd’hui raconté aux enfants.

L’aventure ETHIC

Femme de dialogue et d’action elle crée en 1979 le premier Syndicat du marketing téléphonique devenu SP2C. Depuis 1995 elle dirige Entreprises de taille humaine, indépendances et de croissance ou ETHIC. En 2003 elle lance la Fête de l’entreprise, popularisée grâce au slogan « J’aime ma boîte » sur le modèle américain. ETHIC est connue pour la qualité de ses débats : elle invite des hommes politiques, des chefs d’entreprises et des intellectuels. L’organisation prône un libéralisme à visage humain : humanisme, éthique, responsabilité, liberté d’entreprendre. Elle débat de la diminution de la dépense publique, la réforme de l’apprentissage et du RSE. Elle propose l’institution d’une commission de régulation déontologique des médias. Aujourd’hui ETHIC compte plus de 5000 sympathisants et 350 entreprises de toutes catégories : CAC40, ETI, PME et TPE. L’organisation patronale est en contact direct avec le tissu industriel qui anime le territoire français.

Une femme d’influence

Elle a été nommée membre de la section Finances du Conseil économique, social et environnemental de 2010 à 2015. Elle a collaboré avec l’Observatoire de la parité, de la commission Stasi sur la laïcité en 2003, au rapport Novelli sur les effets des 35 heures en 2004. Elle a fait partie des Grandes Gueules sur RMC, à Sud Radio, sur France Info et France 24. Elle est éditorialiste sur Valeurs actuelles, Atlantico et Challenges.