Faillite de Lehman Brothers

Suite à l’audit de la faillite de Lehman Brothers, il apparaît que la banque avait profondément maquillé son bilan en utilisant des artifices comptables lui permettant de baisser de manière artificielle son niveau d’endettement et par là-même de spéculer à plein sur les marchés.

Comme toute société cotée, Lehman était auditée et ses comptes certifiés. Ici c’est Ernst & Young qui faisait le travail tout comme Arthur Andersen le faisait pour Enron. Alors, Ernest & Young risque-t-il de connaître le même sort. La justice US va travailler le sujet.

Au-delà de l’anecdote c’est bien une fois de plus la véracité des résultats des entreprises qui sont remises en cause ainsi que le rôle des cabinets d’audits. Sans oublier bien sur les agences de notation.

Ha, comptabilité créative quant tu nous tiens!!!

Articles similaires