Au moment où se tient le salon des entrepreneurs à Paris et où le gouvernement nous redit sa foi dans les forces vives de la nation qui veulent créer et/ou reprendre des entreprises, un paradoxe surgit.

En effet, jusqu’à présent, lorsque vous créiez une entreprise, l’apport en capital était déductible, jusqu’à 25% de votre apport, de votre impôt sur le revenu.

Mais voilà, les règles ont changé et toujours dans l’idée de promouvoir les forces vives de la nation (dixit nos hommes politiques) cet avantage a été sérieusement raboté. UNE HONTE.

Désormais, ce n’est plus 25% qui sera déductible de votre impôt sur le revenu, mais 22%. Ainsi, on perd 3%!!!!

Mais ce n’est pas tout.

Pour continuer de bénéficier de cet abattement de 22%, nos hommes politiques ont rajouté toute une liste de conditions qui auparavant n’existaient pas.

Donc, non content de raboter 3%, il faudra désormais entre autre (car la liste est longue) :

– que l’entreprise compte au minimum 2 salariés avant la fin de son premier exercie fiscal,

– qu’elle ne figure pas dans la liste des activités exclues de l’abattement (voir la liste sur le site de l’APCE)

Mais comme si cela n’était pas encore suffisant : il faudra s’engager à détenir les parts de l’entreprise, non plus pendant 5 ans comme avant, mais pendant 10 ans. Oui, vous avez bien lu : 10 ans. Ils ont tout simplement multiplié par deux la durée de détention. Faute de quoi, le fisc sera en droit de vous demande la rétrocession de l’abattement. Cool!!!!

10 ans, c’est énorme. Quant on voit que le gouvernement n’est même pas capable de faire des prévisions juste à 1 an, il demande aux gens de se projeter sur 10 ans. Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais!!!!

Evidemment cela n’a pas fait les gros titres des journaux et bien peu de gens en parlent, mais c’est proprement scandaleux.

 On plombe ceux qui créé de l’activité mais par contre on n’hésite pas à subventionner l’achat de voiture, ou l’immobilier,…..

Cela s’ajoute bien sur à la hausse des taxes et impôts sur les dividendes qui font que désormais entre le résultat de votre entreprise avant impôts et ce qu’il vous restera au final dans votre poche s’élève à presque 50 %.

Exemple : vous avez réalisén un résultat de 100 euros, et bien à la fin dans votre poche il vous restera aux alentours de 50 euros.

Ca donne envie de se décarcasser non ???

Désolé pour ce coup de gueule mais là c’est vraiment trop.

Articles similaires