Conseils pour bien choisir son agence de traduction

Afin de mieux s’affirmer sur la scène internationale, nombreux sont ceux qui investissent d’importantes sommes d’argent pour externaliser leurs projets de traduction à une agence spécialisée. Traduction littéraire, traduction spécialisée (traduction financière, juridique, médicale et pharmaceutique, informatique, commerciale et marketing…), quels que soient ses besoins en matière de traduction, il est à noter que la restitution de l’essence des messages dans une autre langue avec le style ainsi que les terminologies appropriées est le genre d’exercice que seuls les professionnels sont habilités de réaliser. Voici donc un panorama des critères sur lesquels doit se baser le choix d’un prestataire de traduction.

Exiger un traducteur travaillant dans sa langue maternelle

Lorsqu’on souhaite faire appel à une société de traduction, le premier indicateur sur lequel on devra se baser est en effet la maîtrise de la langue maternelle. Plus concrètement, la fluidité ainsi que l’authenticité de la traduction ne peuvent en aucun cas être obtenues que par des traducteurs ayant une parfaite maîtrise parfaite de leur langue maternelle. Eux seuls peuvent maîtriser sur le bout des doigts les subtilités linguistiques propres à chaque langue. De la sorte, ils sont aptes à choisir et à utiliser les terminologies ainsi que les styles adéquats pour une traduction de qualité. Français hexagonal, français canadien, français international, anglais britannique, anglais américain, anglais canadien, espagnol, portugais… nombreuses sont les particularités, les différences ainsi que les subtilités que seule un traducteur natif peut maîtriser. En guise d’exemple, pour traduire vers l’anglais un quelconque document, il apparaît plus judicieux de faire appel à une société de traduction en anglais. Bref, solliciter l’expertise d’une agence de traduction professionnelle qui travaille dans sa langue maternelle, c’est en effet bénéficier d’un texte de qualité, comme si celui-ci avait été rédigé naturellement dans la langue de destination plutôt que traduit depuis une autre.

Opter pour une agence de traduction dédiée à son domaine d’expertise

La traduction étant un domaine aussi vaste que la rédaction, force est d’admettre qu’à chaque traducteur sa spécialité. Un texte médical et pharmaceutique ne se traduit pas de la même façon qu’un texte juridique. Parce que chaque secteur d’activité a sa propre spécificité ainsi que ses propres exigences, seule une entreprise de traduction disposant des connaissances de pointe dans le domaine d’expertise du client est en mesure de lui livrer une traduction de meilleure qualité respectant à la lettre toutes les idées figurant dans le document de départ et qui se fera dans le jargon propre au secteur d’activité concerné. De même, certaines agences de traduction se sont spécialisées dans la traduction des documents chiffrés, des campagnes marketing et communications, des romans, des textes académiques… Cela étant dit, on doit exiger celle qui propose des prestations s’accommodant parfaitement à ses besoins spécifiques. Donc, afin de s’édifier des expériences professionnelles de l’agence, on doit consulter préalablement son curriculum vitae (CV) de même que leurs références quant au secteur d’activité dans lequel se trouve le client.

S’assurer que les traductions proposées soient certifiées par une norme de qualité

Afin de s’assurer de la qualité et de l’authenticité des prestations d’une agence de traduction professionnelle, la certification constitue également un indicateur sur lequel il faut se baser. Lors du choix de prestataire de traduction, on doit alors vérifier la présence d’un certain nombre de labels de qualité, notamment ceux qui sont dispensés par des organismes références comme ISO (International Organization for Standardization ou Organisation internationale de normalisation) ou AFNOR, une association française représentant la France auprès de l’ISO ainsi que du CEN (Comité Européen de Normalisation). L’adhésion à des syndicats ou des organisations professionnelles reconnues par la profession s’avère également un grand plus.

À noter que pour une traduction de documents administratifs (contrats de travail, contrats commerciaux, conventions, protocoles d’accords, baux, polices d’assurance, accords de partenariat, conditions générales de vente, permis de conduire, règlements et décrets, textes de loi, conditions générales d’achat…), on doit dans ce cas s’assurer que l’agence de traduction dispose d’une équipe composée de traducteurs assermentés ayant préalablement prêté serment auprès de l’Autorité judiciaire. En d’autres termes, un traducteur est dit assermenté lorsque celui-ci est habilité et reconnu officiellement par le procureur de la République. Au moment où l’on s’apprête à faire traduire ses documents administratifs du français vers une langue étrangère, quelle qu’en soit la raison, il s’avère judicieux de faire appel à une prestataire mettant au profit de ses clients des traducteurs assermentés inscrits sur la liste des experts judiciaires.

Vérifier les outils de traduction utilisés et la disponibilité du service de relecture

Bien que l’humain soit de loin le meilleur traducteur que les applications et logiciels, une agence de traduction peut très bien s’en servir, notamment dans l’optique d’optimiser la qualité de la rédaction, mais aussi pour gagner du temps et respecter les délais de livraison. On parle alors de TAO ou Traduction Assistée par Ordinateur, un sous domaine de la traduction englobant l’ensemble des outils informatiques utilisés par une entreprise traduction.

Concrètement, les traductions assistées par ordinateur se présentent généralement sous forme de bases de données regroupant un large panel de fonctionnalités permettant au traducteur d’effectuer dans les meilleures conditions ses missions. À noter que les TAO font appel à des mémoires de traductions grâce auxquelles les traducteurs peuvent sauvegarder ses traductions. De la sorte, ces traducteurs peuvent, si nécessaire, reprendre facilement toutes les terminologies inhérentes au domaine d’expertise de son client. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les TAO se révèlent particulièrement intéressantes pour les traductions à caractère technique que pour les traductions littéraires. Cela étant dit, le recours à des outils de traduction fiables et performants s’impose également comme un critère-clé sur lequel doit se baser le choix d’une agence de traduction.

Il convient de surcroît d’assurer que la société traduction dispose de son propre service de relecture. Faisant partie intégrante du processus de traduction, quelle qu’en soit la nature, la relecture revêt d’une importance capitale pour garantir un document authentique et fiable, tant sur la forme (mise en page, respect de la charte technique…) que sur le fond (fluidité de la traduction, terminologies harmonieuses…). Les productions n’étant pas toujours impeccables, celles-ci doivent toujours faire l’objet d’une vérification rigoureuse afin que le relecteur puisse éventuellement y intégrer les rectifications essentielles à l’authenticité et à la perfection du document.