Le but de la vie est de trouver un bon travail pour bien vivre. Petits et grands, chacun possède un rêve : le rêve d’exercer la profession de son choix. La réalité est toute aussi différente, car le métier peut être totalement différent du rêve. Cependant, on ne peut pas dire qu’on aime ou qu’on déteste un emploi sans avoir testé. Le consultant indépendant est un métier dans le domaine du business, difficilement reconnu par de nombreuses personnes. Il faut savoir qu’aucun métier n’est facile à exercer, il est important d’avoir des connaissances sur le métier avant de se lancer. Il est important d’apprécier son travail, on passe le tiers de notre temps au travail autant l’aimer et l’apprécier, car sinon chaque jour peut être un véritable calvaire. Pour être consultant, il faut avoir un statut juridique. On peut choisir entre une création de sociétés et une création d’entreprises individuelles. Pour être un consultant indépendant, il faut avoir un caractère avec tempérament.

Qu’est-ce qu’un consultant ?

Le consultant est un métier, il faut avoir des connaissances sur la profession avant de faire l’activité de conseil clientèle ou consultant. Le métier consiste à faire appel à la clientèle par l’intermédiaire de missions freelances, pour aider et éclaircir les problèmes des clients. De nos jours, il existe des plateformes qui regroupent les missions freelances. Un consultant est une profession libérale qui est occupée par de nombreuses personnes, la profession exercée par chaque consultant peut être très différente. Le consultant est une activité libérale qui est non réglementée. Le consultant a le pouvoir de choisir la structure juridique qui lui convient, cette profession est exercée par des personnes qui sont non soumises à une formation obligatoire. Il est important de bien décrire à l’avance l’activité de l’entreprise pour éviter tout malentendu. Il existe deux types de consultants : un consultant qui travaille dans une société et un consultant pour une entreprise individuelle (également appelé un consultant indépendant). Il existe des postes destinées pour les débutants. Au fur et à mesure, le temps peut offrir de l’expérience. Le consultent peut se qualifier de niveau à niveau pour devenir un vrai professionnel à la fin. Tous les métiers s’apprennent, tout le monde commence en bas de l’échelle.

Que faut-il exiger des consultants indépendants ?

Il faut avoir les qualités requises pour devenir un consultant indépendant. Le consultant est une personne qui est curieuse et très réactive. Il sait comment communiquer et peut analyser d’une façon très pointue. Avant de se lancer dans le métier de consultant indépendant, il faut être avoir une solide expérience associée à des connaissances et surtout être très compétent. C’est un atout d’avoir des connaissances particulières sur le sujet pour avoir cette petite touche de particularité. C’est important d’avoir des multitudes de connaissances sur le domaine pour pouvoir répondre facilement aux gens, car un consultant qui ne répond pas correctement à une question n’inspire pas confiance. Un consultant indépendant est vu comme une personne expérimentée. Il ne faut pas s’éparpiller sur d’autres sujets, la réponse doit être rapide, mais également bien analyser afin que la personne soit consciente que le consultant maîtrise parfaitement son travail. Il ne faut pas rester sur le superficiel, la réponse doit être catégorique. Il faut bien savoir son domaine avant de s’engager, il existe des consultants : en finance, en management, en référencement, en ingénierie et en gestion de patrimoine. Il est important qu’il n’y ait pas de formation pour être consultant, les gens qui choisissent un métier de consultant doivent être au courant de ce qu’il faut faire.

Quelles sont les démarches pour devenir un consultant indépendant ?

Pour devenir consultant indépendant, il faut suivre plusieurs démarches. Le consultant est un domaine du business, c’est un domaine compliqué. Il est important d’avoir de l’expérience, devenir un consultant ne s’improvise pas. La première étape consiste à formaliser le positionnement marketing : il faut définir l’identité de l’entreprise et la marchandise à vendre. Il faut réaliser ce qu’on appelle le benchmark, puis décrire la position du consultant (pour une PME, pour des TPE, pour des indépendants…). Il faut ensuit choisir le domaine et les personnes cibles, ainsi le tarif pourra être fixé (un conseil ne démarrez pas trop chère !). La deuxième étape consiste à choisir le statut par exemple un statut d’autoentrepreneur. Les consultants indépendants qui sont encore des salariés peuvent choisir le portage salarial (qui sera en charge de l’administration et de la comptabilité du chiffre d’affaires). La troisième étape est de faire communiquer rapidement dès le moment du lancement l’entreprise. Il faut un plan de communication qui contient : des cibles, des objectifs, des valeurs et des arguments pour le service ou le pour le produit. La quatrième étape consiste à trouver du coworking, c’est une espace qui permet de se développer et d’être sociable. Le coworking est l’occasion pour avoir du partenariat dans le même métier. La dernière étape consiste à prendre du temps pour prospecter. Il faut chercher les clients, la prospection est le meilleur moyen pour rechercher ces clients.

Quelles sont les particularités d’un consultant indépendant ?

Les consultants indépendants peuvent protéger son patrimoine en créant des sociétés de consulting (pour protéger le patrimoine personnel). Le consultant en forme d’autoentrepreneur peut exercer en tant que consultant pour une société individuelle. Il est important que les consultants indépendants fassent des portages salariaux, le consultant peut exercer ces activités dans un domaine indépendant et sécurisé. Le contrat de travail protège le consultant, il peut bénéficier de son salaire de façon autonome. Le consultant peut faire une franchise, cela peut aider à créer un réseau de client de confiance. Des services, des entreprises, des formations et des enseignes de conseils veulent devenir franchisés. La franchise permet de bénéficier aux consultants d’avoir : une marque, une communication, une notoriété et un réseau. Il est important de savoir qu’il faut payer des droits pour être membre de la franchise (c’est important de se préparer à l’avance). Les plateformes sont des bons moyens pour trouver les meilleures missions freelances, il existe de nombreux consultants indépendants.

Quels sont les prix pour un consultant indépendant ?

Le salaire d’un consultant indépendant est très variable, mais il existe un prix théorique. Il existe un salaire net cible de 40 000 euros, avec les charges sociales on multiplie le salaire par 0,45 soit 18 000 euros. Le total des charges salariales est environ 58 000 euros, avec des frais annexes de 10 235 euros. Il est important de savoir qu’il n’y a pas des rémunérations fixes pour un consultant (que le consultant soit un consultant auto un consultant entrepreneur, un consultant en portage salarial ou un consultant en profession libérale). Un consultant financier par exemple gagne entre 2 500 euros à 4 200 euros par mois et un consultant senior peut aller jusqu’à 6 375 euros. Il est important de noter que le gain est en fonction des capacités à prospecter, des capacités à se faire payer et des capacités à faire vendre la marchandise. La fixation des prix pour un consultant indépendant est la même que pour une entreprise. Le gain dépend de la rémunération souhaitée, il faut après ajouter à cette rémunération les charges sociales qui sont d’environ 50 %. Il faut ajouter aux gains : les frais de structure et les frais annexes.