Complémentaire santé d’entreprise : quels avantages ?

Que ce soit une petite entreprise ou une grande structure, la mise en place d’une complémentaire santé est un bon moyen pour motiver et fidéliser les salariés. Chaque chef d’entreprise doit ainsi penser à faire cette démarche afin d’agir pour le bien-être du personnel, mais également celui de sa famille qui peut éventuellement bénéficier de la mutuelle. La mutuelle santé est un terme couramment utilisé, mais on parle de complémentaire santé lorsqu’il s’agit d’un contrat proposé par un établissement d’assurance qui vient compléter les remboursements de l’assurance maladie. Bénéficier d’une prise en charge pour les frais de santé est une condition importante pour les employés pour se faire soigner. L’employeur est tenu de protéger les salariés en souscrivant une mutuelle santé de groupe.

Complémentaire santé d’entreprise : est-ce obligatoire ?

La complémentaire santé, appelée couramment mutuelle est un système permettant de rembourser la partie des frais de santé non pris en charge par l’assurance maladie. C’est le cas par exemple du ticket modérateur ainsi que des dépassements d’honoraires. Pour les dépenses coûteuses comme les soins dentaires, optiques et hospitalisation, la souscription d’une mutuelle santé est indispensable.

Le contrat peut être souscrit individuellement, mais également à titre collectif qu’on appelle mutuelle d’entreprise. Elle est mise en place dans le cadre d’un accord de branche et négociée avec les représentants des salariés. Dans certains cas, la complémentaire santé d’entreprise est établie par une décision unilatérale du chef d’entreprise pour permettre aux salariés de profiter d’un frais de santé moins cher. En effet, la société se charge de payer la moitié des cotisations. En principe, tout employé dans une entreprise est obligé à souscrire une complémentaire santé de groupe.

Plusieurs compagnies d’assurances proposent des offres dédiées spécialement aux entreprises. Face à cela, trouver la bonne mutuelle d’entreprise obligatoire n’est pas évident. Il convient ainsi de faire jouer la concurrence en utilisant un comparateur mutuelle d’entreprise. A ce sujet, cliquez ici pour plus d’infos. En utilisant cet outil virtuel, il est plus facile de dénicher un tarif plus abordable ainsi que des garanties avantageuses et surtout d’obtenir rapidement un devis mutuelle d’entreprise.

Quels sont les avantages de la souscription ? 

La souscription d’une mutuelle obligatoire offre de nombreux avantages, aussi bien pour les salariés que pour l’employeur. Pour les employés, une partie de la cotisation à la mutuelle santé est assurée par la société. En ce qui concerne la négociation, cela se fait pour l’ensemble du personnel et non individuellement. Cela permet à la société de proposer une offre de complémentaire santé souvent bénéfique à toute l’équipe. Par ailleurs, les frais de santé et les dépenses en cas d’invalidité ou de décès sont aussi pris en charge. Les salariés peuvent également bénéficier d’un contrat de mutuelle d’entreprise protégeant les ayant droits, c’est-à-dire les conjoints et les enfants.

En bref, une complémentaire santé permet aux employés de l’entreprise d’obtenir une couverture santé plus abordable et de meilleure qualité qu’un contrat de mutuelle individuel. En outre, elle offre des taux de remboursements élevés notamment sur les dépenses en hospitalisation, soins dentaires et optiques et en cas de consultation d’un spécialiste.

Mais qu’en est-il pour le chef d’entreprise ? La souscription d’une mutuelle d’entreprise est un moyen de motiver l’équipe. Que ce soit une TPE, une PME ou une grande société, un contrat de mutuelle collectif est considéré comme un outil de fidélisation des salariés. Avec une couverture de qualité, la société peut aussi gagner en visibilité et bénéficier d’une belle image sociale.

Mutuelle d’entreprise : les salariés concernés

Le chef d’entreprise doit proposer une complémentaire santé à tous ses employés, même les apprentis. Dans un premier cas, si le salarié contracte 2 contrats de façon successive de moins de 3 mois et que la durée de ces contrats dépasse 3 mois, le versement sera à titre de premier contrat. Si plusieurs contrats CDD sont signés avec le même salarié, de manière non-successive, le versement santé se fait contrat par contrat.

Il est bon de savoir que dans le cas d’une suspension de contrat, le chef d’entreprise est obligé à maintenir la couverture lorsque le bénéficiaire est en cours d’indemnisation. Et inversement, il n’est pas tenu de maintenir la complémentaire santé si la suspension n’est pas indemnisée. Concernant la rupture de contrat, le salarié bénéficie du maintien de la couverture pour une durée similaire à l’indemnisation de chômage.