Comment ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Suite à la création d’une entreprise, il est essentiel d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Soit on se tourne vers une banque traditionnelle, soit on opte pour une banque en ligne. Dans tous les cas, cela représente de nombreux avantages. Il convient alors de connaître les procédures à suivre pour avoir un compte au nom de la société.

Importance de l’ouverture d’un compte professionnel

L’activité d’une entreprise requiert toujours des traitements d’encaissements et de décaissements. De ce fait, ouvrir un compte dans une banque pour professionnel est incontournable au bon fonctionnement des opérations. La banque choisie délivre divers moyens de paiement, à savoir la carte bancaire ou encore le chéquier, au nom de l’entreprise. Grâce à un compte bancaire en ligne, il est nettement plus facile de payer les salariés, encaisser les règlements, s’occuper des autres charges, etc. C’est aussi le cas même pour un compte bancaire dans une banque traditionnelle. Si l’ouverture d’un compte pro est vivement conseillée, ce n’est pas pour rien. Tout d’abord, on n’a pas à craindre qu’il y ait confusion entre les diverses opérations professionnelles et privées. On vise surtout à ne pas avoir de problèmes au niveau comptable et fiscal. Aussi, il est possible d’attribuer la signature bancaire à un collaborateur ou à un associé. Il faut toutefois faire attention à ce qu’on sépare au préalable le compte professionnel du compte personnel. Autrement, on risque de donner l’accès au compte personnel à la personne désignée.

Ouverture d’un compte pro : est-ce obligatoire ?

Ouvrir un compte professionnel est légalement obligatoire pour toutes entreprises qui viennent d’être créées. Cependant, cela ne concerne pas les entreprises individuelles et les professions libérales. Tout dépend donc du statut de l’entreprise. Pour la S.A.R.L, la S.A.S et l’E.U.R.L, leur personnalité morale les obligent à avoir un compte bancaire professionnel. Pour les autres cas, il n’y a pas d’obligation car le patrimoine de la société et celui du dirigeant sont confondus. Mais pour plus de praticité, il est préconisé d’avoir un compte professionnel. C’est d’ailleurs plus prudent du point de vue de la fiscalité. On évite d’alourdir les pénalités si jamais il y a un contrôle fiscal en ayant des comptes séparés. De plus, on n’est pas contraint de choisir le même établissement bancaire pour l’ouverture d’un compte professionnel et d’un compte personnel.

Les formalités

L’ouverture d’un compte pro dans une banque professionnelle exige quelques formalités. On doit fournir à l’établissement bancaire toutes les informations relatives au statut et à l’activité de l’entreprise. Il est également nécessaire de justifier l’identité du fondateur. Bien évidemment, les documents à octroyer diffèrent d’un statut à un autre. Pour un artisan qui emploie moins de 10 salariés et qui exerce en tant qu’entrepreneur individuel, il doit se munir du document attestant son immatriculation au Répertoire des Métiers. Pour un artisan qui emploie plus de 10 salariés,et qui exerce en tant qu’entrepreneur individuel, il faut qu’il fournisse le document qui atteste son immatriculation au RCS. Pour une profession libérale, on demande le Code APE et le numéro de SIREN.