Cette nuit l’euro est passé sou la barre symbolique des 1.30 pour un dollar.
C’est une baisse impressionnante qui trouve une partie de son explication dans les déboires de la Grèce et les peurs de chute de l’Espagne.
Cette baisse de l’euro est intéressante pour les exportateurs, car en l’espace de quelques semaines ils ont vu leurs prix de ventes baisser de 20% d’où une hausse de leur compétitivité.

Par contre, pour les importateurs, c’est difficile car ils subissent le phénomène inverse avec à la clé érosion des marges et potentiellement augmentation des prix de vente d’où pour le consommateur final, une hausse de l’inflation.

Et dernier point, cela tombe mal pour les touristes qui eux aussi vont voir le prix de leurs vacances augmenté.

Articles similaires