Trouver une plateformes de crowdfunding pour les TPE-PME

Plus que jamais, financer un projet qui vous tient à cœur est désormais possible. De nombreuses plateformes proposent des financements intéressants pour donner aux jeunes entreprises la possibilité de grandir et de prospérer.

Qu’est-ce qu’un prêt dit « participatif » ?

Le prêt participatif est un financement proposé par des particuliers désirant investir dans de nouveaux projet. Les TPE et PME qui n’ont pas les ressources nécessaires pour faire décoller leur business peuvent en profiter. Ce financement varie entre 20 000 euros et un peu plus d’un million d’euros. La plateforme de financement procède à l’analyse de votre dossier pour déterminer si vous êtes capables ou pas de rembourser le prêt obtenu. Avant l’étude de votre projet, une sélection est appliquée à l’ensemble des emprunteurs pour déterminer les plus qualifiés parmi eux. Même si l’emprunteur ne dispose pas de connaissances approfondies en finance, les plateformes de crowdfunding, comme Unilend par exemple, se chargent de simplifier la présentation du projet. Il est vrai qu’il n’y a aucune garantie pour le prêteur quant à la réussite du business dans lequel il a investi. Cependant, il va bénéficier d’un taux de rendement allant jusqu’à 10 %. Si vous avez besoin d’un prêt participatifcliquez ici.

Crowdfunding, crowdlending et autres formules d’emprunt

  • Crowdfunding : Il s’agit d’un anglicisme désignant un financement par la foule.
  • Crowlending : Il s’agit d’un autre anglicisme désignant un mode de financement par la foule bien spécifique. L’investisseur prête son argent à une entreprise naissante, PME ou TPE, pour lui permettre de mener son projet à bout.

Conclusion : Le crowdlending est un crowdfunding. Mais le contraire n’est pas vrai ! A côté du crowdlending, vous avez aussi la possibilité de demander un equity crowdfunding. Ce prêt donne le droit au prêteur de devenir actionnaire dans la start-up en question. Comme il possède des actions, l’emprunteur peut voter, donner son avis sur l’activité de l’entreprise et même recevoir des dividendes annuelles. Par ailleurs, le don sans contrepartie est destiné aux projets qui ont une portée humanitaire. Si vous arrivez à convaincre un donateur, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux assez considérables.

Conseils pour choisir votre plateforme de crowdfunding

Assurez-vous de la légalité de la plateforme. Comme dans tout secteur financier, le financement participatif est soumis à des textes de loi. Depuis 2016, Macron a instauré un cadre légal strict pour les plateformes de crowdfunding françaises. Celles-ci doivent bénéficier d’un agrément délivré par l’ORIAS. Avant de choisir votre plateforme, comparez votre projet à d’autres business qui lui ressemblent. Vous aurez ainsi une idée plus exhaustive de la communauté visée. Il vaut mieux vous diriger vers une plateforme œuvrant essentiellement dans le secteur d’activité auquel vous appartenez. Par ailleurs, vous devez vérifier d’autres conditions proposées par chacune des plateformes comme le montant maximum des investissements. Ce serait complètement inutile de viser des investisseurs qui ne sauront pas vous fournir des fonds suffisants pour la réalisation de votre projet. Définissez également la stratégie que vous allez adopter pendant votre campagne de crowfunding. Quelle apparence allez-vous lui donner ? Allez-vous utiliser des liens externes ? Comptez-vous booster votre campagne à travers les réseaux sociaux ? Et beaucoup d’autres questions auxquelles vous devez répondre pour mettre toutes chances de votre côté sans perdre de temps.

Articles similaires