Quels risques court-on avant de protéger un chantier ?

Assurer une protection et une sécurité optimales dans les zones de construction, c’est un idéal que de plus en plus de propriétaires de chantiers ont à cœur de nos jours. Ce constat se justifie essentiellement par le fait que ces domaines sensibles sont exposés à des dangers qui sont loin d’être négligeables. Quels sont donc les risques encourus en l’absence d’une protection de chantier efficace ? Voici quelques éléments de réponse !

Intrusions, vols et détournements : les principales menaces qui planent sur les chantiers

Le vol constitue, avec les intrusions et les détournements, le principal risque auquel est exposée une zone de construction et son entreprise, en l’absence de gardiennage humain, de caméra de surveillance, ou de tout autre moyen de protection temporaire. Et pour cause, un chantier constitue une véritable mine d’or qui s’expose à tout le monde. Les équipements, les matériaux, les différents engins, et plus généralement l’ensemble des moyens matériels déployés sont à la vue de tous, et attirent facilement des individus mal intentionnés quand aucun dispositif de protection de chantier n’est mis en place.

L’exposition des différentes ressources matérielles mobilisées suscite aisément la convoitise, et entraine les intrusions,  ainsi que les vols. Ces derniers sont particulièrement fréquents, et peuvent concerner tout ce qui se trouve sur la zone de construction, sans exception. Les détournements sont également nombreux sur les chantiers, et constituent un risque d’autant plus important que dans ces cas de figure, le voleur n’est pas un étranger, et a déjà une bonne connaissance du domaine.

D’importantes répercussions à court et à long terme

Toutes ces menaces qui planent en l’absence d’une protection de chantier efficace peuvent avoir d’importantes répercussions immédiates, principalement sur les entreprises de construction. En effet, elles constituent un sérieux manque à gagner au plan financier, puisqu’elles impliquent généralement un réapprovisionnement, c’est-à-dire un rachat de matériaux, d’engins ou d’équipements. En plus d’augmenter les dépenses et de réduire les bénéfices, les intrusions et vols constituent à long terme un important facteur de contreproductivité, car ils rallongent les délais de finition du chantier.

La bonne attitude à adopter

Pour annuler ou réduire tous ces risques, il est préférable d’opter pour un dispositif de protection de chantier efficace, aussitôt après avoir obtenu le permis de construire (tout savoir à propos de la demande de permis de construire sur Sweetyhome.fr). Différentes alternatives sont envisageables dans ce cadre.

La mise en place d’un système de vidéosurveillance est l’une des solutions les plus adoptées de nos jours en matière de protection temporaire de chantier. Elle assure un niveau de sécurité élevé par l’installation de caméra de surveillance et d’autres outils technologiques spécialisés dans les zones de construction, et diminue l’effectif des personnes à engager pour la protection de chantier. Grâce à l’enregistrement de vidéos par des caméras performantes, la vidéosurveillance détecte les intrusions et permet l’identification des voleurs à distance.

Le gardiennage humain constitue également une alternative efficace pour sécuriser une construction. Le principe ici est plutôt simple : des agents spécialisés en protection temporaire de chantier effectuent des rondes durant les nuits et pendant les week-ends, pour s’assurer qu’il n’y ait aucune intrusion sur le site. Toutefois, cette solution est de moins en moins utilisée par les chefs de chantier, en raison de son caractère onéreux. En matière de protection de chantier, beaucoup préfèrent désormais miser sur l’installation de caméra de surveillance, tout aussi efficace, et bien plus économique !

Articles similaires