Quelle couverture d’assurance pour les risques de perte d’exploitation ?

Aucune entreprise n’est à l’ombre des échecs et des catastrophes naturelles. Mais dans certains cas, les risques de perte d’exploitation sont plus accentués. Donc, il est primordial de trouver un moyen pour se faire assurer. Des pertes financières considérables ont abouti à la fermeture de nombreuses sociétés auparavant. Pourquoi ne pas opter pour une assurance ?

L’assurance perte d’exploitation

Après un sinistre, il se peut que le chiffre d’affaires soit en baisse et que les charges soient plus élevées. C’est un phénomène très fréquent, quand l’offre est supérieure à la demande. Celle-ci permet à l’entreprise de faire face à la situation et de se redresser malgré tout. L’assureur compense la marge brute du souscripteur afin que celui-ci puisse reprendre son activité et pérenniser ses actions.

La condition de bénéficier de ces aides est de souscrire un contrat complémentaire pour tout évènement susceptible d’avoir des impacts négatifs sur la société (lié aux dommages des biens).

L’assureur réagit immédiatement en cas de :

  • catastrophe naturelle
  • explosion, incendie, sinistre électrique,
  • bris de machine,
  • acte de sabotage, de vandalisme et de terrorisme

Mais ces événements doivent être démontrés et doivent faire l’objet d’une vérification. Mais chaque cas est différent, donc, il serait mieux de souscrire une assurance qui est plus fréquente dans votre région.

Les assurances complémentaires

L’assurance des dommages aux biens est vivement conseillée. C’est utile en cas de survenue d’un dommage lié aux matériels et outillages, notamment pour ceux qui sont indispensables pour le bon fonctionnement de l’entreprise, le bâtiment, le stock, etc. Suite à un incendie, des inondations, une explosion, un vol, etc., le dirigeant peut être amené à fermer ses portes durant quelques jours, voire même quelques semaines. Dans ce cas, l’assureur rembourse tout ce qui a été détruit.

Le contrat bris de machine est aussi nécessaire. Il s’agit d’une assurance pour une ou plusieurs machines qui sont fondamentales à la réalisation de l’activité de l’entreprise. Il est souvent souscrit par les sociétés en BTP et en production. Mais en somme, ces deux autres assurances sont en complément de L’assurance perte d’exploitation expliquée par MAPA Assurances.

Petits conseils

La somme à payer et la durée du contrat dépendent du souscripteur. Mais ce dernier doit être bien vérifié afin qu’il se concorde à la situation actuelle de l’entreprise. N’hésitez pas à négocier le montant si vous constatez qu’il est un peu élevé. Si vous souhaitez être couvert en intégralité, il vous faudra ajouter quelques options supplémentaires.

L’assurance ne couvre que les événements qui se situent entre la date de début et de fin du contrat. De ce fait, pensez à le renouveler régulièrement pour éviter la fermeture d’entreprise en cas de dégâts majeurs.

Articles similaires