Les avantages de travailler sous le statut du portage salarial

Mener une activité professionnelle en toute indépendance et sécurité sans toutefois créer d’entreprise est un véritable défi. Parmi les solutions qui existent pour y faire face, les travailleurs indépendants jettent leur dévolu sur le portage salarial. Comment se présente cette solution et quels en sont les avantages ? Petit tour sur le sujet.

Portage salarial, qu’est-ce qu’on doit en retenir ?

Le portage encore appelé webportage se définit comme un mode de travail qui permet à des travailleurs indépendants de se lancer dans une activité professionnelle en toute sécurité. Ils bénéficient cependant de la couverture sociale et d’un statut de salarié, et ceci sans avoir à créer d’entreprise. Il offre aux travailleurs un cadre juridique sécurisé dans lequel facturer leurs prestations. Sont présents dans ce mode de travail trois acteurs : le webporté, le client et la société de portage. Le premier assure les prestations demandées par le deuxième et le troisième se charge de la facturation de la prestation et du côté administratif.

De bonnes raisons de dire oui au webportage

  • La capacité de facturation

En toute légalité, seules les entreprises, les micro-entreprises et les autoentrepreneurs ont la capacité de facturer leurs prestations. Le webportage offre cet avantage à ses souscrivants grâce à son cadre juridique sécurisé. Ceci se comprend de par le fait que la société de portage constitue pour le porté une structure sur laquelle il peut s’appuyer.

  • Le statut de salarié

L’un des plus grands avantages du portage salarial est le statut de salarié dont bénéficient ceux qui y ont recours. Ce statut de salarié donne au porté tous les droits des salariés : assurance contre le chômage, protection sociale, prévention et mutuelle, formation continue, pension à la retraite… Les portés ont en plus de tous ces droits l’immense privilège de rester maîtres de leur emploi du temps, de leurs activités et de garder leurs clients même s’ils viennent à rompre le contrat avec leur société de portage.

L’autonomie et la minimisation des risques

Les travailleurs ayant souscrit au portage sont libres de toute tâche administrative. Ils n’ont pas besoin de créer une société ou de se déclarer comme indépendants au registre du commerce. Il n’en reste pas moins qu’ils jouissent de tous les avantages des autoentrepreneurs à la seule différence qu’ils n’ont pas à gérer la partie comptable de leur activité de même que son côté administratif. C’est justement ce statut particulier qu’ils ont qui minimise les risques de leur activité et leur niveau de responsabilité. Ainsi, un porté peut par exemple s’en servir pour tester une activité. Pour y mettre fin, il n’aura nul besoin de liquider de société puisqu’il bénéficie d’une assurance responsabilité civile professionnelle qui lui est fournie par la société de webportage. En outre, il n’est concerné par aucun des risques auxquels font face les entreprises en termes de responsabilité. Le porté peut aussi quand il voudra mettre fin à son activité faire valoir, par le biais du portage, ses droits pour bénéficier de l’Aide au retour à l’Emploi de Pôle Emploi.

  • La flexibilité

Le portage salarial est un statut qui peut convenir à toutes les catégories de personnes : étudiants, fonctionnaire salarié et retraités. Si un formateur y a souscrit, il a en toute légalité, la possibilité d’utiliser le numéro d’organisme de formation de la société en question.

  • Le parrainage

Le parrainage est l’un des avantages de taille du webportage et il en constitue en même temps un privilège. Grâce à lui, un webporté peut parrainer des proches intéressés par ce mode de travail et bénéficier de revenus supplémentaires à chaque fois que l’un de ses filleuls fait un encaissement par le biais de la société de webportage.