Nombreux sont ceux qui rêvent d’ouvrir leurs propres entreprises. Le statut de micro-entrepreneur offre en effet de nombreux avantages. Seulement, travailler pour son propre compte comporte son lot de risques, comme toutes autres activités libérales.

Les risques liés à l’activité et aux impayés

Malgré vos efforts, votre entreprise a du mal à trouver sa place sur le marché ? C’est tout à fait normal ! Il vous faudrait plus de temps pour convaincre les consommateurs et les fidéliser. Cependant, n’attendez pas qu’un miracle survienne ! Bougez-vous. Cherchez vos failles et posez-vous les bonnes questions : pourquoi les clients préfèrent-ils acheter chez les concurrents ? L’emplacement est-il visible ? Le prix est-il raisonnable ou doit-on le réétudier ? Ensuite, exploitez les réseaux sociaux et l’internet pour vous faire connaitre. C’est un moyen très efficace qui ne requiert pas un gros budget ! L’assurance des micro entreprises vous permettra également d’avoir l’esprit tranquille en début d’activité.

Toutes les sociétés s’exposent aux risques d’impayés. Pour y faire face, appliquez des pénalités par jour de retard. Cela incitera vos clients à payer les factures au plus tôt. Et afin d’éviter les mauvaises surprises, précisez les conditions générales de vente dans la facture. Dans les cas les plus graves, vous devez demander une ordonnance d’injonction à payer.

Les risques par rapport à une entreprise normale

Le régime du Micro entrepreneur est allégé. Mais ce n’est pas pour autant qu’il soit exempt de faire une déclaration du chiffre d’affaires. Non ! La déclaration doit être mensuelle ou trimestrielle. Et en cas de manquement, vous vous exposez à une amende de 48 euros. Puisque c’est une démarche obligatoire et à intervalle régulier, marquez le jour J dans votre agenda pour ne pas le louper.

Le régime d’auto-entrepreneur permet de payer moins de charges sociales et d’impôt sur le revenu. Cependant, pour les activités qui nécessitent de gros investissements, ces professionnels peuvent se sentir désavantagés. Pourquoi ? Parce qu’ils ne peuvent récupérer la TVA sur les investissements, et même en cas de déficit pendant les premiers mois, ils doivent payer les cotisations sociales et les impôts sur les bénéfices. La solution ? Optez pour le régime d’entreprise individuelle.

Les risques liés à la responsabilité illimitée de l’auto-entrepreneur

La responsabilité de l’auto-entrepreneur est illimitée. Ainsi, en cas d’erreurs de sa part, il risque de perdre tout ce qu’il a, même ses biens personnels. Mais pourquoi ? Parce que les créanciers peuvent demander la saisie de ses biens personnels pour effacer ses dettes. Pour y remédier, faites une déclaration d’insaisissabilité de votre résidence principale devant le notaire. N’hésitez pas non plus souscrire à une  assurances dédiées aux micro entreprises. Une assurance micro entrepreneur vous évitera de mettre en péril votre avenir personnel et professionnel.