Créer une franchise – Quelques conseils de base

L’objectif de chaque franchiseur est de, non seulement séduire les candidats qui souhaitent devenir franchisé, mais également d’être à même de conserver et consolider la loyauté de ses franchisés déjà installés ou recrutés.

Astuces pour réussir la création d’une franchise

Il y a tout d’abord le volet marketing qui consiste à s’assurer, dès le départ, d’offrir à ses franchisés un concept réitérable sur le marché concerné sur une durée minimum de 7 ans. Ensuite il y a le volet savoir-faire qui consiste à veiller à toujours améliorer son savoir-faire. La « rigidité » du savoir-faire risque de mettre en péril le succès du réseau. Le savoir-faire demeure, par définition, évolutif, et c’est d’ailleurs cette ouverture à l’innovation qui permet également de le protéger.

Vient ensuite le volet financier car un réseau de franchise est une forme de partenariat qui repose sur l’harmonie de la distribution des charges qui incombent à chaque partie. Autrement dit, il est essentiel que le franchiseur qui souhaite créer une franchise qui marche et le franchisé honorent leurs engagements financiers, tout en effectuant des choix d’investissement avisés (publicité, aménagement…).

Aussi, il y a le volet psychologique : On parle ici de la détermination des parties concernées à réaliser et à maintenir le succès de la franchise. Le « moral des troupes » est tout aussi important à entretenir que tout autre élément matériel et concret du réseau.

Profiter d’aides financières pour monter sa société

Le plus souvent, les candidats à la franchise ne savent pas qu’ils peuvent profiter d’aides à la création de leur entreprise. D’où qu’elles proviennent, nationales, européennes ou locales, ces aides financières prennent une diversité de formes (exonérations de charges, prêts, subventions, et bien d’autres encore) et sont délivrées par une pluralité d’organismes.

Les porteurs de projets à la création d’entreprise peuvent s’informer auprès de leur chambre consulaire. Le portail Web leur donne également la possibilité de s’informer sur les aides à la création de leur projet sous le système de la franchise. Pour le cas d’une reprise, vous pourrez y découvrir les documents nécessaires pour profiter de ces aides, si on n’énumère qu’ un extrait k-bis pour savoir que votre entreprise est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés ou le ou Répertoire des Métiers.

Pas totalement considérés comme des chefs d’entreprise parce que leur autonomie et leur prise de risques seraient plus faibles les franchisés peuvent néanmoins montrer leur obstination.

De manière globale le système de la franchise reste vaguement renommé malgré son essor considérable, mais plusieurs réseaux d’assistance à la réalisation d’entreprise sont beaucoup plus accessibles que d’autres et au sein d’un même organisme, les clauses d’attribution changent localement. Par rapport à cette situation, une seule manœuvre existe : bien effectuer son projet et prouver surtout que le projet est réalisé en qualité de chef d’entreprise indépendant.

Articles similaires